Plus de sécurité dans les transports est nécessaire pour notre économie!

Le développement des transports est un puissant outil de développement économique, ce sujet occupe une place de choix dans la politique engagée par le Gouvernement et SEM Alassane Ouattara. Nous devons moderniser les systèmes de transport dans notre pays et les sécuriser, c’est pourquoi 3 396 milliards de FCFA y sont consacrés.

Nous nous sommes fixés plusieurs objectifs pour avancer dans le bon sens, notamment le rajeunissement du parc automobile, l’amélioration de la sécurité routière, la garantie de la rentabilité des activités de transport routier sans oublier la préservation de l’environnement par la réduction des gaz à effet de serre.

Le programme de renouvellement du parc auto est d’ailleurs arrivé dans sa phase de massification en septembre 2016, avec la remise des clés de 100 véhicules taxis-compteurs horokilométrique prêts à la circulation, à 100 acteurs du transport routier opérant dans les gares routières. Ce vaste programme vise à offrir la possibilité à de jeunes conducteurs de devenir propriétaires de leurs propres véhicules leur permettant ainsi d’accéder au statut d’entrepreneur en étant à leur propre compte. Grâce aux partenariats que nous avons mis en place avec de grandes banques ivoiriennes nous accompagnons les transporteurs auprès de ces dernières afin qu’ils puissent bénéficier d’un prêt dans des conditions avantageuses et ainsi s’équiper et se consacrer à leur métier de transporteur.

En outre, d’autres chantiers sont également en cours afin d’offrir plus de sécurité aux Ivoiriens, notamment la mise en place de radars de contrôle de vitesse mais aussi d’un système intelligent de gestion du trafic, ou encore un renforcement de la formation des chauffeurs de taxis et des automobilistes.J’accorde également une grande importance à ce qu’une bonne gouvernance soit respectée dans ce domaine.

Il est inadmissible que les Ivoiriens souhaitant se rendre au travail ou retrouver leurs familles encourent le risque de se faire racketer à chaque fois qu’ils prennent un moyen de transport ! Un grand travail d’assainissement des gares routières doit également être mené, l’insécurité y est encore trop présente !

En tant que Ministre du Commerce de Côte d’Ivoire, je ne peux évoquer le sujet du transport sans parler le coût pour les voyageurs. Je me réjouis que la tarification des transports ait été revue en Août dernier. Le prix des wôrôs et Gbakas ont enregistré une baisse de 50 FCFA sur la plupart des différentes lignes des communes d’Abidjan.

Concernant les lignes d’Abidjan vers l’intérieur, le nouveau tarif varie entre 1000 et 2000 FCFA. Ainsi, pour la ligne Abidjan-Korhogo le prix est passé de 10 000 à 8 000 FCFA, soit une baisse de 2000 FCFA !

Un long travail reste encore à effectuer, notamment dans le renforcement de la construction des routes et le développement des différents réseaux. Sauvons notre réseau et développons-le pour une Côte d’Ivoire émergente !

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des