Nos infrastructures doivent être l’objet de stratégie à long-terme!

Les investissements en infrastructures sont au cœur de la stratégie du gouvernement. Ces derniers ont un effet particulièrement positif sur la croissance de la Côte d’Ivoire, mais également sur le développement, la productivité et la réduction des inégalités !

Ces résultats ne peuvent être obtenus qu’à condition d’avoir des investissements gérés en totale transparence et qu’ils répondent à une vision stratégique ambitieuse. Sans ces deux piliers, nous risquons d’avoir des projets qui ne voient pas le jour par manque de financement, prennent du retard ou sont mal dirigés. D’autre part, sans transparence et sans vision stratégique, un autre phénomène encore plus grave pollue ces projets d’investissement et je ne cesserai de me battre contre cela : la corruption ! Ce fléau entrave plus que jamais notre développement. Il est de notre devoir de lutter contre ce mal sournois et polymorphe ! Il est estimé que 10 à 30% de l’investissement pour les projets de construction est gaspillé par la mauvaise gestion ou détourné par la corruption. Une bonne gouvernance est donc indispensable si nous voulons que nos projets voient le jour !

Je souhaite également insister sur un point. Pour que les infrastructures contribuent de manière pérenne et positive à notre économie, focalisons-nous sur la qualité et l’efficacité des investissements !

Nous devons avoir une vision stratégique à long terme ! Pendant longtemps, les projets d’infrastructures ont répondu à des besoins urgents et l’étape de planification à long terme était trop souvent bâclée voire omise. Trouvons donc un équilibre entre nos urgences et les retours sur investissement que nous en retirons !

Notre environnement change peu à peu et les infrastructures sont exposées à des transformations majeures au niveau du climat mais aussi des technologies et des relations économiques. Tout investissement doit faire l’objet en amont d’un bilan complet sur les tendances et les risques qui pourraient entraver ce dernier.

C’est pourquoi, le gouvernement a mis en place un cadre institutionnel fort qui repose sur le partenariat public-privé. Cela a notamment permis la construction du nouveau pont Henri Konan Bédié à Abidjan.  Notre objectif est désormais d’étendre ce modèle aux infrastructures sociales telles que les centres hospitaliers et les universités !

En tant que Ministre du Commerce de Côte d’Ivoire, j’accorde beaucoup d’importance à l’intégration du secteur privé au sein de grands projets d’infrastructures notamment en ce qui concerne le financement, la construction et l’exploitation de ces derniers.

Je suis convaincu que le développement des partenariats public-privé va apporter une véritable impulsion aux projets d’infrastructures ivoiriens et permettra le développement de véritables capacités dans ce domaine ! C’est en encourageant ces partenariats que nous pourrons prétendre à l’émergence 2020 !

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des