L’engagement de tous, le respect de l’autre

J’ai toujours été un farouche partisan de la transparence, du langage de vérité et du débat public. Ministre de la République de Côte d’Ivoire depuis novembre 2012, je n’ai pas changé. J’ai donné des interviews, écrit des tribunes et accordé des entretiens à de nombreux journalistes. Toujours dans un seul but : défendre les intérêts de la Côte d’Ivoire ; promouvoir les progrès économiques et sociaux de notre pays depuis l’arrivée à la magistrature suprême du Président Alassane Dramane Ouattara ; alerter les Ivoiriens sur des situations que je considère comme néfastes ou dangereuses ; présenter les actions menées par mon ministère en faveur notamment de la libre concurrence et contre les monopoles.

“Je ne vais pas changer. Il en sera toujours ainsi.”

Je ne vais pas changer. Il en sera toujours ainsi. Si je suis entré en politique, c’est pour tenir un discours de vérité et apporter aux Ivoiriens mon expérience de décideur économique animé par une obligation de résultat.

Alors que la Côte d’Ivoire s’apprête à vivre une étape primordiale de son histoire récente avec l’élection présidentielle d’octobre 2015, il me semble nécessaire de proposer à chacun d’entre vous une nouvelle plateforme d’échanges et de dialogue. Acceptons sereinement la légitime confrontation des idées et la nécessaire évaluation des résultats obtenus par la majorité sortante. Élevons le débat et soyons à la hauteur des enjeux ! Vivons notre réconciliation ! Les Ivoiriens ont déjà payé un trop lourd tribut dû aux errements de politiciens inconséquents et irresponsables.

Redresser un pays durement frappé par une crise qui a duré une dizaine d’années, ce n’est pas une question d’idéologie et encore moins de positionnement tactique. Ce qui compte, c’est l’engagement de tous et le respect de l’autre. La Côte d’Ivoire a été un pays de paix et de prospérité. Elle est en train de le redevenir. Soyons ambitieux pour assurer un destin aux nouvelles générations. C’est un futur qu’il faut construire dès à présent.

Jean-Louis Billon

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des