La femme porte le secteur agricole ivoirien!

Saviez-vous que les femmes ivoiriennes jouaient un rôle significatif dans l’économie de notre pays ? En effet ces dernières assurent une grande partie de la sécurité alimentaire et de la production vivrière de la Côte d’Ivoire. L’agriculture emploie 65,8% de la population active ivoirienne et 67% de la main d’œuvre féminine y travaille. 60% à 80% de la production alimentaire ivoirienne est assurée par les femmes.

Les femmes tiennent d’autre part un rôle prédominant dans ce secteur puisqu’elles occupent toutes les fonctions, de la collecte à la vente en passant par le stockage, le transport, la conservation, la transformation et la distribution. Il est important de noter qu’elles sont particulièrement actives puisqu’elles sont également très présentes dans les activités telles que la pisciculture, l’élevage de bovins, d’ovins, de volailles et de porcins.

Il nous appartient donc de valoriser le travail qui est fait par les femmes dans le secteur agricole. En plus, il est également crucial de permettre aux femmes qui travaillent dans le secteur agricole d’intégrer les chaines de valeur de l’industrie agro-alimentaire. Elles pourront augmenter leurs revenus et enfin gagner ce qu’elles méritent. Actuellement, leurs ressources représentent en moyenne 22% de celui des hommes ! Cette situation doit changer et le gouvernement démontre une forte détermination.

Afin de pallier cette disparité de genre et faire changer les états d’esprit, le gouvernement a mis en place des actions en faveur de ces femmes qui portent le secteur tertiaire ! Nous avons notamment créé des programmes axés sur le domaine agricole qui ont généré la création de 200 groupements féminins comptant 21 000 membres encadrés pour la production et la commercialisation des vivriers.

S’ajoute à cela le programme « Téléfood » financé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et géré par l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER), en collaboration avec des ONG.

Ce programme offre aux personnes travaillant dans le secteur agricole la possibilité de cultiver, faire de l’élevage, pêcher, traiter les produits agricoles pour les vendre au meilleur prix. Il a pour vocation d’apporter des ressources aux groupements et association féminins afin de produire plus de nourriture et améliorer ainsi leurs revenus.

En tant que Ministre du Commerce de Côte d’Ivoire, je tiens également à signaler que des actions ont été menées pour permettre à des femmes de bénéficier de crédits au profit d’activités génératrices de revenus.

Néanmoins, il est révoltant de constater que les disparités existent toujours dans ce domaine. Le non-respect des avancées obtenues aux niveaux juridiques et institutionnels sont autant de barrières qui ne favorisent pas l’émancipation totale des femmes. J’aspire à ce que de nouvelles mesures plus fermes soient prises afin de valoriser le rôle de la femme dans notre société ! Nous devons changer, la Côte d’Ivoire doit avancer main dans la main avec les femmes !

Laissez un commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des