La décentralisation permettra de développer les territoires !

Pour rendre notre développement beaucoup plus inclusif, il faudra que la Côte d’Ivoire continue ses efforts en faveur d’une égalité des territoires. La production de richesse et le développement incontestables que connaît Abidjan et sa région doit s’étendre à toutes les régions. Plusieurs réformes, dont la décentralisation, ont été mises en œuvre pour permettre aux collectivités locales d’avoir davantage de compétences. Celles-ci permettent de répondre efficacement aux enjeux de développement économique territorial et ainsi lutter efficacement contre la pauvreté.

DécentralisationCette mesure fait partie des grandes avancées pour notre pays. Elle est en effet un excellent moyen pour chaque commune ivoirienne de se développer économiquement mais également de se doter d’infrastructures sociales importantes pour le bien-être de la population (notamment les écoles et les centres hospitaliers). Elle permet aussi au gouvernement ivoirien d’être au fait des besoins réels dans tout le pays grâce à des études réalisées sur le terrain.

Malheureusement, aujourd’hui le constat est clair : la décentralisation peut donner de meilleurs résultats encore. Selon moi, deux raisons peuvent être évoquées.

Tout d’abord, j’ai remarqué que certains élus locaux passent plus de temps à Abidjan que dans leurs communes. Alors comment connaître les besoins de la zone s’ils ne s’y rendent que trop rarement ? Comment faire un bon compte-rendu ou une bonne étude s’ils n’ont aucune idée des besoins des populations de leurs localités ? Je pense que cela est simplement impossible. Il est impératif aujourd’hui que nous, élus locaux, soyons plus proches de nos populations. Cela passe par le partage de leur quotidien, par l’instauration de la confiance entre eux et nous.

Le second problème concerne les budgets. En effet, en Côte d’Ivoire, de nombreuses lois ont été adoptées pour transférer certains pouvoirs de l’Etat aux élus locaux. Ces derniers sont chargés ensuite de faire des études afin d’identifier des projets à soumettre au gouvernement pour le développement de leurs localités. Malheureusement, il est courant de voir que le budget n’arrive jamais malgré le fait que le projet ait été approuvé. Il serait donc utile que l’Etat ivoirien puisse réellement accompagner les élus locaux dans la réalisation des projets dans leurs localités en tenant son rôle, notamment dans l’allocation des budgets.

Je l’ai déjà dit, l’émergence est possible pour notre pays. De nombreuses mesures ont été prises afin de faire de la Côte d’ivoire un pays émergent, et la décentralisation en fait partie. Je pense fortement que ces mesures doivent être appliquées par toutes les parties afin d’atteindre cet objectif cher à tous. Nous sommes tous concernés. Agissons pour le développement de notre pays !